07 Oct

Sécurité routière : la nécessité du contrôle technique

Publié par Mickaël Tribut

Sécurité routière : la nécessité du contrôle technique

​Le contrôle technique s'impose comme un passage obligé dans la quête de diminution des risques liés à des accidents routiers. La France figure parmi les bons élèves dans ce type d'examen.

L'essentiel à savoir sur le contrôle technique

​Le contrôle technique désigne l'examen d'un véhicule effectué par un contrôleur technique. Ce professionnel justifiant d'une certification délivrée par la Préfecture passe en revue notamment les principaux composants du véhicule ​relatifs à la sécurité, mais aussi à l'environnement.

Une législation en vigueur depuis le 31 octobre 2011 fait mention de 124 points de contrôle, dont 72 sont associés obligatoirement à une Contre-visite en cas de contrôle négatif. L'objectif premier de ce type d'examen étant d'assainir le parc automobile national en vue d'améliorer la sécurité routière.

​Le contrôle technique concerne tous les véhicules qui comptent 4 années ou plus après la date de mise en circulation. Y sont assujettis les véhicules de tourisme ​et utilitaires légers, c'est à dire​, des véhicules d'un poids inférieur ou égal à 3 500 kg.​

La fréquence du contrôle technique dépend du type de véhicule. Elle est de 24 mois pour les véhicules de tourisme, tandis que les véhicules utilitaires comme les taxis et les ambulances doivent s'y soumettre annuellement.

Les automobilistes font généralement jouer la concurrence en matière de contrôle technique dans le but de faire des économies. Pour plus d'information sur le prix d'un contrôle, visitez ce site

Les relations entre le contrôle technique et la sécurité routière

Les accidents routiers deviennent fréquents et nombreux sont mortels. Sans compter les accidents dus à un taux élevé d'alcool, ou le fait d'utiliser le téléphone au volant, ou encore une vitesse excessive, il y a aussi les accidents causés par des défaillances techniques de la voiture, à citer le système de freinage, des pneumatiques usés ou non appropriés, ou par le manque de visibilité du conducteur principal dû à un éclairage défaillant par exemple. En 2012, 20% des accidents mortels de la route sont dus à une défaillance technique du véhicule. Ce pourcentage n'est pas assez élevé par rapport aux autres facteurs, mais le renforcement de la vérification des points de contrôle est dans l'espoir de réduire, voir de supprimer les risques d'accidents routiers causés par ce facteur.

La France figure parmi les pays très à cheval du contrôle technique. L'année 2013 enregistre par exemple quelques 23 millions de contrôles techniques enregistrés, ce qui correspond à une hausse de 3,22% par rapport à 2012.

Sur la même période, on note également une baisse du nombre de véhicules qui ont dû se soumettre à une contre-visite. Seuls 19,05% des véhicules sont concernés en 2013 contre 20,4 en 2012.

Néanmoins, la sécurité routière dépend de plusieurs facteurs. Si chacun des usagers est conscient des dangers et respecte les règles imposées par le Code de la route​, la sécurité routière sera préservée.

Réagissez directement sur les réseaux sociaux de FranceAuto-Actu (Twitter, Facebook et Google+)

Suivez également toute l’actualité automobile régionale et internationale, l'actualité sur l'écomobilité sur www.franceauto-actu.com

Sécurité routière : la nécessité du contrôle technique Sécurité routière : la nécessité du contrôle technique
Sécurité routière : la nécessité du contrôle technique Sécurité routière : la nécessité du contrôle technique Sécurité routière : la nécessité du contrôle technique
Commenter cet article

Archives

À propos

FranceAuto-actu, le site de l'actualité automobile régionale et internationale!