Publié par FranceAuto-Actu / Mickaël Tribut

Le président américain Donald Trump a renouvelé sa menace contre les véhicules étrangers importés sur le sol américain. 

Alors qu'il en avait déjà parlé à de nombreuses reprises, c'est lors du sommet du G7, qui s'est déroulé dans la région de Charlevoix au Québec les 8 et 9 juin derniers, que Trump a réitéré ses menaces de nouvelles taxes sur les véhicules importés.

Cela concerne bien évidemment les véhicules européens, et plus particulièrement les constructeurs Allemands, mais également les constructeurs asiatiques, notamment Japonais. 

Cette taxe douanière envisagée de 25% vise principalement à protéger les marques premium américaines à l'image de Cadillac, Lincoln ou même Buick. 

Le but de cette taxation est de rééquilibrer le déficit commercial automobile du pays. En effet, les Etats-Unis importent quasiment 4 fois plus de véhicules qu'ils en exportent, ce qui n'est pas du goût de l'actuel président. 

Malheureusement, cette manipulation risque de produire l'effet inverse. En se refermant sur lui-même le pays risque de détruire de nombreux emplois sur le territoire liés aux équipementiers et même constructeurs étrangers possédant leurs usines sur place.

L'accord entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada (Accord Aléna), risque rapidement d'être revu...

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article