Publié par FranceAuto-Actu / Mickaël Tribut

Samedi prochain, le 17 novembre 2018, une grande manifestation nationale va débuter afin de protester contre la hausse des carburants. 

 

Ce mouvement, initié par les "gilets jaunes", vise à bloquer l'ensemble du territoire via des manifestations, blocages ou invitation à effectuer aucun achat. 

 

A ce jour, plus de 600 blocages et rassemblements sont prévus en France, ce qui permet de couvrir l'intégralité de l'Hexagone, avec un site internet dédié permettant de se renseigner sur les lieux à proximité de chez vous en cliquant ici. 

 

Pourquoi? 

 

Parce qu'en un an, les prix du carburant n'ont cessé d'augmenter atteignant une hausse d'environ 20% pour le gasoil et 14% pour l'essence, provoquant par la même occasion la colère des automobilistes. 

 

En règle générale, l'évolution du prix des carburants correspond à une évolution du prix du baril, répercuté directement sur le prix vendu en station. 

 

Aujourd'hui l'objet du litige lié à cette augmentation, correspond à la taxe écologie mise en place sur les carburants et qui automatiquement fait grimper le prix au litre. Le gazole, carburant le plus touché, est depuis quelque temps dans le collimateur de nombreux Etats suite à l'affaire dieselgate et les rejets d'oxyde d'azote particulièrement élevés sur ces motorisations.

 

Avec cette taxe écologique, le diesel a augmenté de de 7 centimes en 2018 quand l'augmentation pour l'essence est de 4 centimes. En 2019, la taxe continue d'augmenter pour atteindre 6 centimes de hausse pour le diesel et 3 centimes pour l'essence...de quoi équilibrer le prix des deux carburants!

 

Le ras le bol est désormais présent, entre des mesures de limitation de vitesse à 80km/h et la hausse des carburants, nombreux foyers sont impactés au quotidien et ressente désormais une baisse de leur pouvoir d'achat.

 

Ainsi, particuliers, chauffeurs, taxis, routiers,...sont invités à rejoindre les rassemblements situés sur les autoroutes, stations-services et même centre commerciaux. L'ensemble des personnes souhaitant rejoindre le mouvement des manifestants peuvent apposer leurs gilet jaune sur le tableau de bord de leurs véhicules. 

 

Même si le Gouvernement a fait un pas en précisant qu'il souhaitait étendre l'aide à la mobilité mise en place depuis mars 2016 dans les Hauts-de-France (20€/mois pour les salariés utilisant leur véhicule et ne disposant pas de transports en commun), l'insatisfaction n'en est pas moins affaiblie! 

Risques: 

Même si en pratique rien ne vous interdit de manifester, il est important de rappeler quelques règles. Ainsi, si vous bloquez la circulation d'une route sans autorisation, vous risquez jusqu'à deux ans de prison et 4 500€ d'amende. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article