Publié par FranceAuto-Actu / Mickaël Tribut

Le constructeur automobile californien serait sur le point de signer un accord avec une société nommée CATL (Contemporary Amperex Technology) dans le but d'utiliser ses batteries électriques.

Cette entreprise chinoise est en effet spécialisée dans le développement des batteries sans cobalt, un matériau cher qui alourdit le coût global d'une batterie. 

 

Le cobalt, dont 65% de la production mondiale provient du Congo, serait remplacé par des batteries lithium-phosphate de fer. 

 

Ce partenariat permettra certainement de rendre les véhicules de la marque plus accessibles mais aussi accentuer sa croissance dans le monde. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article