Publié par FranceAuto-Actu / Mickaël Tribut

Depuis la mise en examen de Carlos Ghosn, PDG de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, le Conseil d’administration du groupe a décidé le mardi 20 novembre au soir, de confier à “titre provisoire” la direction du groupe à Thierry Bolloré. 

 

Ne disposant pas assez d’éléments pour statuer sur les raisons de la mise en examen de Mr Ghosn, en particulier sur d’éventuelles malversations financières, le Conseil d’administration a préféré voter ainsi afin de préserver les intérêts du Groupe et assurer la continuité des activités opérationnelles.

 

Thierry Bollore, disposera ainsi, et durant toute la durée de cette nomination provisoire, des mêmes pouvoirs que M. Ghosn.

 

Pour le moment, et suite à la décision du tribunal de Tokyo ce mercredi 21 novembre, la garde à vue est ainsi prolongée de 10 jours. Rappelons que Carlos Ghosn a été arrêté ce lundi 19 novembre à son atterrissage à Tokyo et sur sa garde à vue peut durer jusqu’à 23 jours dans le pays pour ce motif. 

 

A l’heure actuelle, et selon les premières informations, il s’agirait de dissimulation de salaires: 5 milliards de yens en cinq ans soit l’équivalent de 38 millions d’euros! 

 

Affaire à suivre...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article