Publié par FranceAuto-Actu / Mickaël Tribut

Renault, propriétaire du groupe Avtovaz (à hauteur de 68%) risque de ressentir de manière importante la crise que subit actuellement la Russie et l’Ukraine. 
En effet, la marque Lada, première marque en Russie avec 21% de part de marché, appartient au groupe Renault et Avtovaz. 
 

Après l’annonce des sanctions internationales, la Russie, qui a déclaré la guerre à l’Ukraine cette mercredi dernier, reste un pays clé pour Renault (2e pays derrière la France) via Lada mais également via ses propres modèles comme les Duster, Arkana ou Kaptur (avec un K en Russie). L’Alliance Renault Nissan Mitsubishi y est également présente avec les SUV Nissan Terrano, Pathfinder, Murano ou XTrail
 

Ayant perdu plus de 10% à la Bourse de Paris au lendemain des événements, Renault recherche surtout des solutions pour l’approvisionnement de ses pièces. En effet, 20% des pièces sont approvisionnées pour l’usine de Lada et même 40% pour l’usine Renault située à Moscou.

En cas d’applications des sanctions, Renault et son directeur Lucas De Meo, indiquent rechercher des solutions pour sécuriser l’approvisionnement notamment des semi-conducteurs.

Nous suivrons cela de très près ! 

Renault et la crise Russie/Ukraine ! Renault et la crise Russie/Ukraine !
Renault et la crise Russie/Ukraine !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article